io

 

Fond au violon

 

Toi le violon

 

Veux-tu être ce soir mon doux ami ?

Fais vibrer tes cordes, pour mon envie

Je ne cherche pas à tuer mon ennui

Tu saurais exprimer le but de ma vie.

 

Une main invisible te tiendrait serrée

Contre une épaule, tu serais bien calé

Tu serais l’ami que j’ai tant cherché

Tu ferais comprendre mon être laminé.

 

L’archet dirigé par un grand musicien

Indiquerait que j’ai peur de mon destin

Mais ta symphonie me ferait du bien

J’aurai le courage de croire en demain.

 

Le cœur du violoniste égalerait mon cœur

Je retrouverai enfin ma part de bonheur

Chaque note jouée effacerait mes pleurs

Et mes yeux reprendraient leur couleur.

 

Je rêve seule de toi, mon ami le violon

Tu aurais pu m’emporter vers l’horizon

Peut être pour vivre une nouvelle saison

Remplaçant ainsi mes pauvres lamentations.

 

13/08/2003
©Michèle R.