La petite fille

La petite fille qui est dehors si souvent,
Par soleil ou par mauvais temps,
C'est parce qu'elle est toujours seule,
Mais sa mère aussi est très seule,

Le père est parti rapidement un jour,
Certainement pour toujours,
Elle ne demande qu'une petite chose,
Un sourire qui sera comme une rose,

Que l'on pourra simplement lui offrir,
Elle vous dédiera son plus joli sourire,
Si vous la voyez près de chez vous,
Laissez là rentrer.. chez vous,

Elle ne quémande qu'un petit endroit,
Pour rêver…mais ce n'est pas un droit,
Juste un moment que l'on peut donner,
Quand on a de l'amour à partager,

Car la petite fille qui est dehors si souvent,
Celle qui vous regarde tendrement,
Ses yeux brillent comme des soleils,
Pour elle, la vie n'est jamais pareille,

La solitude déjà à ce jeune âge,
C'est comme un oiseau sans cage,
Celui ci ne peut ni voler, ni s'égarer,
Donnez lui un sourire, un fou rire,

Même à cet âge, un idéal ne peut mourir,
Celui d'exister pour quelqu'un, sans souffrir
Qui voudrait lui tendre la main,
Lui donner de beaux lendemains

Sa maman n'est pas souvent là,
Personne ne l'a condamnera,
Il y a juste une petite fille seule,
Qui est bien trop souvent seule !

©Michèle R.