Nuit d’été

 

Le jour s’est achevé, la nuit s’est installée,  Telle une femme à peine voilée,  Dans une merveilleuse robe bleue,  Avec des étoiles dans les cheveux,  Cette nuit est tellement belle,  Qu’elle me semble irréelle,  Les oiseaux deviennent musiciens,  Le bruit des feuilles se fait vain,  La vie en cette nuit se réveille,  Le vent est une vraie merveille,  Les nuages dans les ciel font la course,  Mais où donc est la petite ourse ?  Le parfum des fleurs enfin s’échappe,  Le ciel ouvre une jolie trappe,  D’où tombe une myriade d’étoiles d’or,  C’est le plus magnifique décor,  Autour de moi de douces ombres,  Deviennent de plus en plus sombres,  Pourtant le douceur de l’été est là,  Cette nuit qui me tend les bras,  Je me sens de plus en plus légère,  Je m’envole vite dans les airs,  Je me fonds dans cette nuit magique,  Sans plus aucune réplique,  C’est une véritable fusion,  L’amour est là à profusion,  Un cours instant je n’existe plus,  Je suis cette nuit sans nul refus,  Mon identité s‘est en allé,  Je suis cette nuit bleutée,  Je n’ai plus besoin de me contenir,  La nuit me dépose hors souvenirs,  J’ai tant aimé cette nuit de liberté,  Le présent, l’avenir m’étaient comptés,  Inégalable nuit d’été entrevue,  Sans retour, car petite étoile je suis devenue. 

 18/11/2000  ©Michèle R.