La rose....
Oh toi, la plus belle de toutes les roses,
Je te regarde, mes yeux se reposent,
Mon pauvre petit esprit vagabonde,
S'enflamme, se transforme en ronde,
Mes yeux se moquent de moi vraiment,
Une image s'interpose doucement,
Deux visages de femmes, sont les piliers,
En ton cur si vivant, bien dessiné,
Tu es le symbole, l'hymne à l'amour,
De plus en plus se précisent les contours,
Deux visages de femmes devenues surs,
Sans aucun lien de sang, mais de cur,
Ne pouvant jamais regarder l'horizon,
La distance, la vie, leurs saisons,
Les transforment en douces jumelles,
Mais l'amour qui coule est bien réel,
Un jour la belle rose se refermera,
De son cur presque flétri, jaillira,
Le cri des noms gravé au plus profond,
Il n'y aura aucune ....trahison,
Les pétales s'envoleront au vent...
Les deux se souviendront tendrement,
Les deux deviendront .. papillons,
S'envolant ensemble vers l'horizon....
©Michèle R.