Le glaïeul

Cette fleur aux tons flamboyants, rose, rouge, jaune, orangé, exprime un amour vigoureux et autoritaire.  Pressée d’arriver à ses fins, elle commence par fixer un rendez-vous. On raconte dans les palais d’Orient que les belles prisonnières du harem comptaient les fleurs attachées à la tige du glaïeul placé au centre du bouquet offert. Leur nombre indiquait l’heure du rendez-vous secret. Le glaïeul aux feuilles en forme d’épée - son nom vient du latin gladiolus,  glaive – affirme son goût de l’aventure joyeuse et victorieuse ainsi que le plaisir de la créativité.

C’est la fleur de l’énergie  en  action et des hymnes à la vie clamés haut et fort. Elle affiche une ambition téméraire et sans  borne et ne craint pas la mort au service des libertés et de l’amour.

  Le glaïeul semble avoir des affinités avec le dieu de la mer, Neptune. Il a, et depuis longtemps, l’habitude de voguer en haute mer. Tout au long de ses voyages, il décorait les tables des salles à manger du légendaire paquebot Normandie. Un brevet d’élégance qui fit école. Aristote Onassis, lorsqu’il recevait Winston Churchill, la Callas ou Jackie Kennedy en a relancé la mode. Et, désormais, trônant en faisceau dans des vases de cristal, il figure immanquablement sur les ponts des yachts de milliardaires. Riche de ses nombreuses fleurs en épis, notre glaïeul n’était à son arrivée d’Afrique du Sud à la mi- XV111e  siècle, qu’une fleurette triste et d’un blanc jaunâtre.

 Grâce au talent de générations de botanistes, organisateurs multiples croisements, il a acquis sa belle prestance et ses glorieuses couleurs. De quoi pavoiser à Monte-Carlo, Saint-Tropez ou Portofino.

 

Gladiolus

« Amour victorieux »

Source: Textes de Nicole Parrot

La Maison Rustique: Flammarion