L'amaryllis « J'ai de l'ambition, vous avez de l'ambition, unissons-nous », « je connais votre orgueil ,  vous connaissez le mien, alors gardons le silence» «je brille et je suis fier », « aux déceptions galantes, il m'arrive de préférer les amourettes ». Le rose va plus loin: « vous faites la coquette, vous vous moquez bien de mon pauvre coeur ». « D'ailleurs, vous êtes trop courtisée », décrète le rouge.

Cette grande fleur solide s'entoure d'un parfum suave aux fragrances discrètes mais qui, pourtant, ne s'oublie pas. Également appelée lis du Japon, elle fleurit dans les jardins en août et septembre. Vendue chaque année à prix abordable, emmitouflée dans de petits cubes de carton et mise au réfrigérateur quelques semaines avant Noël, elle a le tact d'attendre les fêtes pour éclore. Alors, d'une beau rouge vif, blanc ou orange flamboyant, elle jaillit hors de sa boîte, Avec sa tige verte brillante, épaisse comme de la céramique, c'est une apparition spectaculaire du printemps en hiver.

L'amaryllis fleurit souvent les danseuses de l'univers enchanté des comédies musicales américaines. Au Radio City  Music-hall de Broadway, superbe témoignage Art déco, le « boudoir » des spectatrices peint du sol au plafond dans le style de la peintre Georgia O'Keefe, se pare d'une amaryllis blanche haute de plusieurs mètres. Au même moment, sur la scène, il lui arrive d'habiller les danseuses du spectacle.

Hippeastrum

«Orgeuil, ambition et coquetterie »

Texte de Nicole Parrot

La maison Rustique Flammarion