IMPRESSIONS


Mon cœur lassé de tout s’abreuve d’espérance.
Il n’ira plus, pantelant, taquiner le sort.
Redonnez-moi seulement un peu de mon enfance
Fragile abri où, naïfs on ne connaît pas le tort.

En suivant l’étroit sentier d’une obscure vallée
Des talus regorgeant de bois touffus,
Inscrivent sur mon visage leurs ombres projetées.
Empreints de silence les bosquets sont drus.

Là, deux ruisseaux émergeant sous l’arcade de verdure
Traduisent les méandres et contours du vallon.
En mêlant leurs flux et leurs murmures
Ils entraînent, venu se perdre, un énorme ballon.

L’Inexorable temps de ma vie s’écoule
Sans bruit et surtout sans retour
Y penser sans cesse me tourneboule
Qu’importe le soleil je n’attends rien des jours.

Janine Loisel

 


© Création Graphique Marie-Lune