LA FIÈVRE DE FÉVRIER

 

Avec le mois de février qui arrive, les jardiniers tant experts que débutants sont pris d'une frénésie contagieuse, faire des semis. Pourquoi fait-on ses propres semis? Pour le simple plaisir. Pour la fierté de posséder des vivaces qu'on a aidé  à se développer depuis la graine jusqu'aux fleurs.  Le débutant qui veut faire l’expérience des semis, peut le faire à peu de frais.

Le matériel requis;

1- Le plateau à semis est un grand plateau, soit séparé en plusieurs sections que l’on rempli de terre, ou encore,  contenant  plusieurs petits pots de plastique. Il est munit d'un couvercle. On peut aussi utiliser les contenants à croissants en guise de plateau. 

2- Les contenants. On peut se procurer des godets en mousse de tourbe, qu’on remplira de terreau, les douzaines d'oeufs  en carton  feront d’excellents godets, à un coût moindre.

On peut aussi utiliser des contenants de plastique qu’on perforera. Les pastilles en  mousse de tourbe  sont particulièrement utiles dans le cas des semis qui n'aiment pas êtres transplantés. Peu importe le contenant, l'important est de les déposer sur un plateau qui recueillera le surplus d'eau... On souhaite faire germer des graines pas le plancher!

3- Le terreau. Il  est conseillé d'utiliser le terreau à base de tourbe plutôt que de terre. Celui-ci procure un milieu moins favorable au développement des maladies. On peut aussi utiliser les pastilles de mousse de tourbe, qui contiennent déjà le terreau approprié pour les semis.

4- Bâtons de bois, ou de plastique, étiquettes, crayons,  marqueur indélébile, pour l'identification des semis

5- Les graines. Il n'est pas nécessaire de se procurer les semences chez les spécialistes, les magasins à  grandes surfaces offrent un choix très intéressant de semences de légumes et de fleurs tant vivaces qu'annuelles.  

Vous pouvez participer aussi au forum de chez Florelou et profiter des échanges de semences entre les membres du forum. Voici le lien pour vous rendre sur le forum

Bienvenue sur le forum Florelou

Il est essentiel de lire attentivement les directives au verso du sachet de semences, car certaines demandent à être semées 20 semaines avant le dernier gel dans votre région, alors que d'autres le seront seulement 8 semaines avant.

On débute en arrosant le terreau ou en hydratant les pastilles de mousse de tourbe.

Généralement, on sème environ trois graines par section ou pot.  Il est tentant d'en mettre plus, mais les jeunes pousses auront besoin d'espace, autant éviter d'avoir à éliminer trop de plants. Ensuite on vaporise d’eau. On identifie par des étiquettes.

Selon les indications,  on couvre ou pas. Habituellement on couvre, soit d'un sac de plastique transparent ou d'un couvercle dans le cas d'un plateau à semis. On doit aussi porter attention à la luminosité requise pour la germination, alors on place les semis dans une pièce chaude, près d'une fenêtre ou dans un sac vert pour le semis requérrant la noirceur.

Dès que les semis lèvent, on retire le sac ou le couvercle. Lorsque c’est possible,  on place les semis devant une fenêtre orientée vers le sud ou ouest.

À ce  stade il est important de surveiller l'humidité du sol. On peut arroser en versant de l’eau dans le plateau et en  laissant la terre absorber afin de ne pas abîmer les jeunes plants par un jet d’eau.

Lorsque vos plants commencent à produire de vraies feuilles, à partir de trois, on peut commencer à fertiliser en ajoutant une très petite quantité de fertilisant soluble à l’eau d'arrosage.

Voici les semis de géraniums après deux semaines

  Un site super intéressant pour commander des semences

Solana Seeds

Bonne chance!

 

 

© Florelou & Pavot