La gaillarde


SIGNIFICATION DU NOM LATIN: Gaillardia Commémoration d'un français féru de botanique, Gaillard de Marentoneau.

ESPÈCES ET VARIÉTÉS: Il existe plusieurs hybrides de l'espèce Gaillardia grandiflora, jaunes, rouges, jaune et rouge, orange et rouge. Il existe une espèce à fleurs doubles, mais annuelle, Gaillardia pulchella, peu cultivée au Québec.

SIGNES PARTICULIERS: Petites plantes poussant en touffes compactes, appartenant à la famille des marguerites.

ÉPOQUE DE FLORAISON: À partir de la fin juin.

FLORAISON; Prolongée.

EXIGENCES: Les gaillardes doivent pousser en plein soleil. Dans les sols humides et argileux, elles risquent de ne pas passer l'hiver. Il est donc conseillé d'alléger la terre par addition simultanée de sable, de compost et de tourbe de sphaigne. Il arrive cependant que les plants meurent même dans les sols
les mieux drainés. Comme mesure préventive, on recommande d'avoir toujours quelques plants en culture, issus de semis ou de division.

MULTIPLICATION: Par semis au printemps ou par division à la fin de l'été. Les jeunes plants sont mis en culture dans une plate-bande aménagée en pépinière.

PRÉCAUTIONS: Bêcher le sol en profondeur avant la plantation et , si le sol est gras et humide, déposer une pelletée de gravier dans le fond du trou de plantation.

UTILISATION AU JARDIN: Comme bordure des plates-bandes de vivaces ou d'arbustes bas. En façade, à l'entrée de l'allée qui mène à la porte de la maison, pour souhaiter la bienvenue avec la multitude des petits soleils que représentent les fleurs une bonne partie de l'été.

AUTRES UTILISATIONS: Excellentes fleurs coupées si cueillies lorsque le coeur est encore brun pâle ou jaune.

Source: Guide des fleurs pour les jardins du Québec  (p-177 )
Auteur: Benoit Prieur
Éditions de L'Homme

Musique: Gaillarde
Auteur: Alonzo Mudararra

gaillarde



bouton
Menu

 

signature