titre

 

SIGNIFICATION DU NOM LATIN: Erica bruyère du printemps. Dérivé du nom grec de la bruyère.

ESPÈCES ET VARIÉTÉS: L'espèce la plus répandue est ERICA CARNEA (25 cm rose, rouge ou blanc, zone 4) mais il existe aussi des espèces plus hautes, ERICA DARLEYENSIS (30 cm, rouge, lilas , blanc, zone 5) et des espèces plus basses, ERICA TETRALIX (15 cm, blanc ou rose, feuillage argenté, zone 5).

SIGNES PARTICULIERS: Le feuillage, peu développé, est permanent, comme chez les CALLUNA.

ÉPOQUE DE FLORAISON: À de la fin de mars pour darleyenses, de la fin d'avril pour carnea, de la fin de main pour tetralix.

FLORAISON: Multitude de fleurs simples, tubulaires, naissant tout au long des tiges.

CULTURE: Délicate.

EXIGENCES: Le sol doit absolument être acide et riche en humus. Pour l'acidifier, ajouter de la tourbe de sphaine à la plantation. Il doit être sablonneux de préférence, mais peut contenir de l'argile, surtout dans les pentes. Plein soleil.

MUTIPLICATION: Par semis au printemps dans la terre sablonneuse d'une plate-bande aménagée en pépinière. Par boutures de 5 cm de longueur, débarrassées de leurs feuilles sur les deux tiers de leur longueur, prélevées en cours d'été et plantées dans la même plate-bande que les semis. Les couvrir avec une cloche de verre ou de plastique jusqu'à l'enracinement.

PRÉCAUTIONS: Baigner les pots dans un seau rempli d'eau avant la plantation.Les bruyères craignent l'excès d'eau, mais résistent bien à des sécheresses de courte durée.

UTILISATION AU JARDIN: Pour créer de grands massifs. Comme bordure des plates-bandes de vivaces. En avant des arbustes à feuillage décoratif ou à floraison estivale. Dans les rocailles avec modération.

AUTRES UTILISATIONS: Peut être forcée en pots dans une serre, en hiver.

Source: Guide des fleurs pour les jardins du Québec (page-162)
Auteur: Benoit Prieur
Éditons de l'Homme

 

boutons


signature