Un bouquet de fleurs,
Quelques fleurs cueillies avec amour,
Données avec joie, par des yeux de velours,
Un geste doux pourtant fort simple,
Contraire à la pensée si humble,
Doucement sans bruit, les fleurs prennent vie,
M'expliquant que le vie n'est pas finie,
C'est l'appel vers l'imaginaire,
C'est petit mon cur qui se serre,
Quelques fleurs, cadeau parfois oublié,
Rajoutent pour toute la journée,
Un éclat de joie, beaucoup de bonheur,
Apportant juste un peu de couleurs,
Rien en ce monde ne changera,
Mais non, personne n'expliquera,
Ce bouquet douceur à regarder,
Un jour il faudra le remplacer,
Je passe vite la main dans les fleurs,
Je connais tous les contours par cur,
Je sais que pour moi, elles s'animent,
C'est avec l' amour qu'elles riment,
Elles me tiendront un peu compagnie,
Je les regarde, pour moi elles sourient,
Pensée irréelle, me direz vous !
Non, mais ce bouquet est si doux,
Il suffit souvent de peu de choses,
Mais un bouquet de belles roses,
Peut faire aimer, battre un cur très fort,
Pour cela il est plus beau que de l'or.
04/10/2000
©Michèle R.