L’arbre miroir 
Je viens de découvrir un arbre miroir, 
La nature joue, il fait presque noir, 
L’arbre se reflète avec espoir, 
Et c’est le début d’une histoire, 
Imaginez un arbre qui se regarde, 
Il se voit , même qu’ il lui tarde, 
Plus encore, un peu il s’attarde, 
Sachant que c’est lui dans la nuit hagarde, 
C’est l’étonnement le plus complet, 
Ce qu’il voit avec joie, vite lui plait, 
Il se regardait, mais ne comprenait, 
Un jour, une petite fille l’appelait, 
En riant, en dansant, plaisantant, 
Lui demandant s’il était très grand, 
L’arbre répondit tout doucement, 
Tu sais, je n’ai rien d’un vrai géant, 
La petite fille rit tellement fort, 
Qu’elle réveille tout le décor, 
Elle déclare : tu seras mon trésor, 
Contre le tronc, elle installe son corps, 
L’eau reflète un magnifique tableau, 
L’arbre se penche pour dire des mots, 
La petite fille répond : non pas si haut, 
Je te comprends, comme ils sont beaux, 
C’est un instant de délicatesse, 
L’arbre ressent de la tendresse, 
La petite fille lui fait une caresse, 
Sur son tronc d’une seule pièce, 
Voilà qu’elle se lève, saute et dit, 
Tu n’as pas de pieds mon doux ami, 
Je t’emmène dans ma petite vie, 
Et tous les jours, je viendrai :promis, 
La petite fille disparaît, 
L’arbre juste pour elle renaît, 
Il sait combien il l’attendait, 
Elle sait que très vite , elle reviendrait. 
22/10/2000 
©Michèle R.